Moodle

You are not logged in. (Login)

Skip Main MenuSkip Paiement - Scolarité

Paiement - Scolarité

A l'attention de tous les étudiants
Pour le paiement de vos frais de scolarité, seuls les deux modes de paiement suivants seront désormais acceptés et pris en compte :

Le paiement "en main propre" au siège de l'ESMI à Ouagadougou (Secteur 15)

Le paiement par virement dans l'un des comptes bancaires suivants de l'ESMI (Dans ce cas n'oubliez pas de scanner le reçu et de nous l'envoyer par mail à l'adresse baptistesed@yahoo.fr) :

N° Compte BOA : 01420670008

N° Compte ECOBANK : 0001321729454301
Skip Online Users

Online Users

Skip Calendar

Calendar

Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 Today Saturday, 30 August 30
31       
Skip Recent Activity

Recent Activity

Activity since Thursday, 28 August 2014, 12:13 PM

Nothing new since your last login

Skip Actualités - Le Monde

Actualités - Le Monde

France 24

CFADESMI
Bienvenue dans la famille des étudiants du CFADESMI de l’Ecole Supérieure de Microfinance Internationale à Ouagadougou (BURKINA FASO).

Merci d'avoir fait confiance à notre institution! Pour sûr, votre choix sera récompensé.

Course categories

TRONC COMMUN L112
TRONC COMMUN L214
TRONC COMMUN L315
TRONC COMMUN M15
TRONC COMMUN M26
BANQUE-MICROFINANCE

Banque et Microfinance - L15

Banque et Microfinance - L28

Banque et Microfinance - L37

Microfinance - M19

Microfinance - M29
COMMUNICATION D'ENTREPRISE

Communication d'entreprise L13

Communication d'entreprise L25

Communication d'entreprise L3

Communication d'entreprise M1

Communication d'entreprise M2
FINANCES-COMPTABILITE

Finances et comptabilité -L17

Finances et comptabilité - L26

Sciences et Technique Comptable - L39

Comptabilité - Contrôle et Audit M112

Comptabilité - Contrôle et Audit M214
MANAGEMENT DES PROJETS1

Management des projets L39

Management des projets M111

Management des projets M211
GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Gestion des ressources humaines L16

Gestion des ressources humaines L29

Gestion des ressources humaines L39

Gestion des ressources humaines M111

Gestion des ressources humaines M212
MARKETING ET GESTION COMMERCIALE

Marketing et gestion commerciale - L19

Marketing et gestion commerciale - L29

Marketing & Communication - L38

Marketing & communication - M19

Marketing & communication - M211
MINES-CARRIERES

Mines et carrières - L18

Mines et carrières - L27

Mines et carrières - L38
SECRETARIAT DE DIRECTION BUREAUTIQUE

Sécretariat de direction bureautique L18

Sécretariat de direction bureautique L28

Assistant (e) de direction bilingue L318
SYSTEME D’INFORMATION INFORMATISE ET RESEAUX

Système d'information informatisé et réseau L114

Système d'information informatisé et réseau L214

Système d'information informatisé et réseau L312

Système d'information informatisé et réseau M1
TRANSPORT-LOGISTIQUE

Transport et logistique - L18

Transport et logistique - L214

Gestion logistique et transport - L38

Transport et logistique - M17

Transport et logistique - M28
COURS POUR LES AUDITEURS LIBRES10
COURS ARCHIVES6

L127

L217

L329

M138

M225

Drapeau

L' Ecole Supérieure de Microfinance a été créée pour VOUS, TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC, PRIVÉ ET INFORMEL. Visitez-nous et inscrivez-vous! Vous êtes les bienvenus!

Cécile Ki
Promotrice de l'ESMi
Skip LoginSkip Upcoming Events

Upcoming Events

There are no upcoming events
Skip Activities

Activities

Skip Actualités - Autour du Burkina Faso

Actualités - Autour du Burkina Faso

  • Le saviez-vous ? A partir du 1er janvier 2015, l’importation, la vente et la distribution des emballages plastiques non biodégradables, autrement dit les sachets plastiques, seront interdites au Burkina Faso. A quelque quatre mois de l’entrée en vigueur de cette nouvelle disposition législative, l’inquiétude subsiste néanmoins chez les commerçants qui se disent favorables à la nouvelle mesure. Mais du côté des fabricants d’emballages biodégradables, on s’en frotte déjà les mains.


  • Mais à qui diable appartiennent donc les cadavres du lac Rweru ? Au Rwanda ? Au Burundi ? Pour le moment en tout cas, aucun de ces deux pays ne se sent ni de près ni de loin concerné par ces macchabées. Après les corps, au nombre de 5 selon les autorités, mais une quarantaine selon les pêcheurs du lac, le Rweru charrie la polémique. En effet, si, sur les rives burundaises, l’affaire ne semble pas faire trop de vagues, il n’en est pas de même du côté rwandais où l’opposition politique et des organisations de défense des droits de l’homme, comme Human Right Watch, ont commencé à donner de la voix pour que toute la lumière soit faite sur ces cadavres, pour le moment sans nationalité.


  • Sitôt son immunité parlementaire levée, Hama Amadou a franchi la frontière ouest du Niger pour se retrouver au Burkina Faso ; «clandestinement», ont tenu à préciser des sources officielles à Ouagadougou. La question que tout le monde se pose maintenant est de savoir à quoi le président de l’Assemblée nationale nigérienne veut échapper en prenant la poudre d’escampette sans même crier gare à ses militants mobilisés à son domicile dès que les rumeurs de son arrestation se sont répandues à Niamey.


  • L’Unité d’intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN) a mis hors d’état de nuire un groupe de six présumés spécialistes de vols avec effraction. A l’occasion, l’institution policière les a présentés à la presse, le 27 août 2014, dans son siège sis à Ouaga 2000. Un véhicule automobile de marque ‘’Nissan Sunny’’, douze motos, un tricycle, deux postes-téléviseurs, une bicyclette, un lot de bijoux en or et en argent, des téléphones portables, c’est la composition du butin saisi par les éléments de l’Unité d’intervention polyvalente de la Police nationale (UIP/PN). Au nombre de six, ces présumés délinquants ont été présentés à la presse, le 27 août 2014, au siège de l’UIP-PN, à Ouaga 2000.


  • Avec les grandes pluies du mois d’août, une menace certaine pèse sur une partie de la route Dédougou-Nouna-frontière du Mali. Les usagers et les populations riveraines de cet axe assistent à une dégradation précoce de cette voie de 143,7 km dont le bitumage a été financé à hauteur de 30,8 milliards F CFA par le Millennium challenge account (MCA). A peine réceptionnée le 31 mai 2014 par le président du Faso en personne, cette infrastructure qui devrait participer au désenclavement de la région de la Boucle du Mouhoun est aujourd’hui une grande source d’inquiétudes.  Voici le constat à la date du 19 août 2014 dernier.


  • Il est possible d’accroître considérablement les rendements des petits producteurs en Afrique subsaharienne. Un rapport publié en août 2014, montre que des producteurs de 13 pays, dont le Burkina Faso, ont adopté des pratiques ayant régénéré 1,6 million d’hectares, contribuant à doubler les récoltes. Le rapport de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), rendu public au Kenya le 22 août 2014, soutient que sur les cinq dernières années, 1,7 million d’agriculteurs de 13 pays africains ont adopté des pratiques agricoles basées sur la  «Gestion intégrée de la fertilité des sols» (GIFS). Ces pratiques leur ont permis de régénérer 1,6 million d’hectares de terres et contribuer à doubler, voire tripler les rendements agricoles.


  • Le 3e Forum Afrique-Singapour a ouvert ses portes, hier mercredi 27 août 2014, sous les auspices d’un raffermissement des liens commerciaux entre les deux entités. Le Burkina Faso y est présent avec une délégation de politiques et d’hommes d’affaires. Le Burkina Faso peut se réjouir de la première journée du 3e Forum des affaires Afrique-Singapour.